Avis du Conseil National GBO 24/08/16 : Régulation de l’offre médicale

La position du GBO : agir en souplesse avant et après les études

Arrêts du Conseil d’Etat invalidant le « concours-boucherie » de fin de 1ère année de médecine en Fédération Wallonie-Bruxelles, incertitude des étudiants francophones quant à l’obtention d’un numéro Inami en fin de cursus, promesses du duo ennemi De Block-Marcourt d’enterrer la hache de guerre pour construire une solution acceptable, brise communautaire que certains font souffler sur les braises… L’actualité de cet été a ramené à l’avant-plan le vieux dossier du contingentement des professions médicales. A une problématique à composantes multiples, le GBO avance des solutions combinées. Plutôt qu’un carcan unique, verrouillé sur les seuls étudiants en Belgique, flanqué d’un large laisser-faire à la sortie, le GBO propose une régulation souple et modulée, à l’entrée ET à la sortie des études, avec des numéros Inami attachés non plus à un individu mais à une pratique.

 

 

Date de publication: 
Mercredi 14 Septembre 2016
Catégorie: