"Ceci n'est pas une politique de santé "

La saga du numerus clausus, des numéros INAMI, etc… suite et pas fin. Le problème avec le numérus clausus c’est que chacun voit midi à sa montre, mais ne dépose aucun regard sur les horloges d’autrui, ni même le temps du Service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence

Retrouvez l'entiereté du texte du Dr Pierre Drielsma, Secrétaire Général adjoint du GBO

Date de publication: 
Lundi 15 Février 2016
Catégorie: