Interview, Paul De Munck

Date: 
Vendredi 01 Février 2019

De Block remet en cause les syndicats médicaux : "Choqué mais pas surpris (GBO)

BRUXELLES 01/02 - Commentaires à chaud du Dr P. De Munck du GBO aux propos de Maggie De Block, exprimés dans le journal flamand De Tijd : "Les syndicats médicaux sont à la limite de la représentativité."
"Je suis choqué mais pas surpris que Madame De Block remette en question la représentativité des syndicats médicaux. Pour moi, c'est une déclaration malheureuse qui ne fera pas avancer les choses. Et dire que Madame De Block était membre d'un syndicat médical elle-même du temps de sa pratique de MG, si mes souvenirs sont bons. Mais je ne suis pas surpris, nous vivons clairement une période de détricotage du modèle de concertation. Le gouvernement semble vouloir se passer des associations de représentation des travailleurs ou des médecins, et plutôt faire appel à des technocrates et autres 'experts'.
Un point sur lequel je rejoins Madame De Block, c'est qu'il faudra se ressaisir aux prochaines élections et assurer que le seuil de participation à celles-ci dépasse largement le résultat actuel d'un médecin sur quatre. Pour ce faire, il faudrait également revoir à la hausse les moyens accordés aux syndicats, afin de renforcer leur présence et leur impact.
Pour finir, nous regrettons le manque de concertation pendant cette législature. Le cabinet a récemment décidé de supprimer le groupe de travail des PMG, un dossier compliqué et délicat qui est au centre de l'actualité. C'est maintenant qu'il faut trancher pour les conventions et le financement des PMG. Si le cabinet pense pouvoir diriger ce dossier sans passer par la concertation entre les différents acteurs, cela risque de donner des résultats dont on se mordra les doigts par la suite."