Une attente insoutenable

Date: 
Mercredi 07 Novembre 2018

 

L'obtention de l'agrément en MG  :
Une attente insoutenable !

Aujourd’hui, cela fait (plus de) un mois que de nombreux jeunes médecins attendent leur nouveau numéro INAMI. La problématique des retards dans l’obtention de ce précieux sésame est pourtant connue depuis de nombreuses années. Deux cas de figure se distinguent :

-          Les jeunes médecins ayant terminé leur tronc commun, en attente d’un numéro INAMI 005 ou 006, qui ont débuté leur assistanat le 1er octobre mais ne peuvent pas encore attester de prestations sur ordre de leur maître de stage. Cette situation limite ainsi les possibilités de leur pratique.

-          Les jeunes médecins en attente de l’agrément puis de l’accréditation, soit leur numéro INAMI 003 ou 004. S’ils travaillent à l’acte, ils débutent leur pratique avec une nomenclature spécifique et un tarif plus faible (16€ /consultation).

Le parcours pour obtenir ce numéro INAMI est complexe : le dossier introduit dans les temps doit être examiné, puis validé par une Commission de pairs (la Commission d'agrément en MG), et enfin envoyé à l’INAMI. La Commission d'agrément se réunit régulièrement pour traiter les dossiers aussi rapidement que possible. L’étape limitative semble se situer au niveau de l’administration des dossiers par la Fédération Wallonie-Bruxelles : le personnel y est insuffisant et surchargé en particulier
de septembre à novembre, et malgré toute la bonne volonté, n’est pas à même de traiter suffisamment rapidement les dossiers ni de répondre aux nombreux appels et mails.

Pour les jeunes médecins ainsi que leurs maîtres de stage, l’attente est longue et frustrante.

Le GBO est conscient de la problématique et se veut solidaire des jeunes confrères et consœurs en difficultés. Différentes actions sont actuellement entreprises pour mieux cerner la problématique, sensibiliser les responsables politiques et tenter de dégager ensemble des solutions pour l’avenir. Une première rencontre est organisée ce 7 novembre au cabinet du Ministre Demotte. La Commission d'agrément en Médecine Générale y sera représentée.

Une demande d'information a été introduite auprès du SPF Santé Publique concernant la problématique des gardes pour les 000. En ce qui concerne l'application de la nomenclature, les médecins disposant d'un 000 ne peuvent attester que ce qui leur est réservé. Vous pouvez découvrir ceci en cliquant ici.